En ce début d’année 2020, il est temps de dresser un résumé de l’impact de la réforme de la loi « Avenir Professionnel » sur les acteurs de la formation en 2019.

La première conclusion que nous pouvons apportée est que France Compétences, qui a pour mission d’instruire les dossiers, s’est retrouvée submergée. D’après le directeur de la certification professionnelle (Mikael Charbit) : « Sur 2 000 dossiers instruits, 1 200 sont recevables… ».

Mais qu’est-ce qu’un dossier recevable ? Que ce soit pour le répertoire spécifique ou bien pour obtenir un titre RNCP, l’enregistrement des dossiers a également changé. En effet, le processus commence d’abord par une téléprocédure. Le dépôt se fait en ligne, s’il a été jugé recevable par les « robots », la demande passera alors en instruction, puis en commission avant la prise de décision. Un dossier jugé « non recevable » devra être complété.

              Les organismes de formation doivent comprendre qu’il est capital, pour leur survie, qu’ils proposent des formations certifiantes et que sans ce « sésame » ils viendraient à disparaître. Néanmoins, les institutions réalisent que ce processus est long, complexe et demande des compétences.

              D’ailleurs, Madame Valérie HELLOIN, consultante sénior en Ingénierie et politiques de formation chez Centre Inffo, conseille vivement aux organismes de formation de se professionnaliser en interne, par le suivi de formations, afin qu’ils soient capables de monter leurs dossiers de demande de certification, ou qu’ils recrutent quelqu’un dans la mesure de le faire, ou bien, de se faire accompagner par un prestataire externe.

              Les formateurs de FORMA COMPETENCE interviennent depuis près de 25 ans sur tous les leviers qui permettent aux OF de créer durablement de la valeur. Nous sommes spécialisés dans la stratégie de certification des formations, mais également, sur la conformité qualité : deux points clés de la réforme. Nous proposons ces thèmes en formation, et nous réalisons également de l’accompagnement, comme conseillé par Mme. Valérie HELLOIN.

              Les bilans sont sans appel, un OF qui veut perdurer devra proposer des formations certifiantes et également être certifié QUALIOPI afin de pouvoir bénéficier des fonds mutualisés.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter : https://forma-competence.fr/contact/ ou à vous inscrire à nos formations : https://forma-competence.fr/formation